04/02/2013

Marie Mélodie et son lycée à l’honneur à Paris

marie mélodie lapeyre,civisme,mémoire,prix,maginot,paris,élève

Marie Mélodie Lapeyre, élève en Terminale Bac Pro SMR au lycée Emilie de Rodat, a remporté le premier prix dans la catégorie « Lycée professionnel » du concours « mémoire et civisme Maginot ». Samedi 19 janvier 2013, elle s’est rendue à Paris, en compagnie de sa mère et de son professeur d’histoire et géographie Mme Deschamps pour recevoir son prix des mains du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants, Kader Arif.

Cette belle aventure avait débuté l’année précédente, par un voyage encadré par le président audois de la Fédération Nationale André Maginot (FNAM) des anciens combattants, Joseph Lopez. Toute la classe et leur professeur avaient participé à une visite pédagogique dans le massif du Vercors, à l’issue de laquelle, chaque élève avait réalisé un devoir de mémoire. L’investissement fut total. Ils ont mentionné leurs ressentis, les sentiments éprouvés lors des visites des hauts lieux de la résistance, et du village martyr de Vassieux-en-Vercors. Toutes les productions ont été envoyées à la commission de jury de la FNAM qui a finalement sélectionné celui de Marie Mélodie sur 15 autres établissements.

marie mélodie lapeyre,civisme,mémoire,prix,maginot,paris,élèveLe week-end de remise des prix restera un souvenir inoubliable pour Marie Mélodie qui a pu déjeuner dans les salons de l’Hôtel de ville de Paris et  participer à une messe commémorant l’anniversaire de la mort d’André Maginot en la cathédrale Saint-Louis des Invalides.  La jeune lycéenne a  porté la gerbe sur la tombe du soldat inconnu et assisté au ravivage de la flamme à l’arc de triomphe. Nicole Plantade, la directrice du LEAP, « félicite chaleureusement  Marie Mélodie pour son travail. Il est important, dans notre monde d’aujourd’hui, de mettre ce concours en valeur car le devoir de mémoire ne doit pas s’éteindre ».

 

17/01/2011

Brandon Sierra a reçu le premier prix de la mémoire et du civisme

brandon sierra Pezens [1280x768].JPG

Le 17e prix de la mémoire et du civisme initiés par la Fédération Nationale André Maginot, l’une des plus importantes associations d’anciens combattants et de victimes de guerre réunissant 330 000 membres,  s’est déroulé samedi 15 janvier 2011 dans le cadre prestigieux de la mairie de Paris.

Faisant suite à un voyage à Vassieux en Vercors, les classes de CM1 et CM2 de l’école de Pezens ont rendu un travail excellent de synthèse, d’analyse, de perception et d’impression personnelle sur ce lieu, haut symbole d’histoire.

A l’occasion de cette remise des prix, les 13 lauréats nationaux, parmi plus de 15 000 élèves participants à travers 300 établissements scolaires, ont reçu des mains des hautes autorités présentes (le Maire de Paris, M. Bertrand Delanoé, le Gouverneur Général de Paris, le Général DARY, le Président de la Fédération, M. Maurice Gambert …) leurs récompenses pour leur travail exemplaire sur le devoir de mémoire.

Cette cérémonie a été ponctuée d’évènements chargés d’émotion avec notamment un film d’une rare intensité sur l’arc de triomphe, représentation historique par excellence.

 M. Maurice Gambert, Président de la Fédération Nationale André Maginot, a exprimé toute sa sympathie et toute son admiration à l’égard des élèves et du corps enseignant de tous les établissements pour leur participation et la conscience des valeurs dans les travaux rendus. Il invite l’ensemble des participants à venir raviver la flamme du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe à l’issue de cette cérémonie.

Ce rendez-vous annuel sur « le devoir de mémoire », symbole de paix et de liberté, permet aux plus jeunes de prendre conscience que, par le passé, certains avaient eu le grand mérite de donner leur vie pour sauver la nôtre.

04/04/2010

Marius Sabarthès a fêté ses 100 ans

légende 3 avec sa femme à ses côtés.JPG

Samedi 20 février, plus de 150 personnes ont participé à la cérémonie organisée par la municipalité de Pezens en partenariat avec  le conseil d'administration de la Fédération Audoise André Maginot. Jean Pierre Botsen, le maire, a tenu en effet à célébrer comme il se doit les 100 ans de Marius Sabarthès, une figure locale de notre petite bourgade.

 

Né le 3 mars 1910, ce dernier a étudié durant 3 années à l'Ecole Nationale d'Administration (E.N.A.) avant d'être incorporé au 28ème régiment du Génie à Montpellier en 1931. Il fut démobilisé en 1932, l'année de son mariage avec Yvonne. Son épouse était d'ailleurs présente à ses côtés ce samedi, et c'est, main dans la main qu'ils ont fêté son centième anniversaire,  après 78 ans de vie commune !

 

Une vie bien remplie

 

Entré au Poste Télégraphe Téléphone (P.T.T.) comme simple commis en région parisienne, il a gravi un à un les échelons, mettant en place notamment l'organisation de la distribution du courrier en région parisienne. Un système qui est toujours en vigueur aujourd'hui. A souligner que Marius Sabarthès a terminé sa carrière comme administrateur hors-classe au ministère des P.T.T.. M. Soula, le président des Anciens Combattants de la Poste, et M. Laure, représentant M. Sagon, le président général de la Mutuelle Générale,  avaient d'ailleurs fait le déplacement depuis la capitale pour lui rendre hommage en ce jour si particulier.

 

 Lors de la seconde guerre mondiale, Marius Sabarthès rejoint la zone armée le 12 septembre 1939  jusqu'au 14 juin 1940.  Joseph Lopez,  le président de l'Association des Anciens Combattants de Pezens et de la Fédération Audoise André Maginot, ainsi que  M. Remondet,  secrétaire de la Fédération Nationale André Maginot (F.N.A.M.), ont témoigné avec beaucoup d'émotions des faits de guerre. Notre centenaire d'aujourd'hui n'avait pas son pareil pour faire passer de faux messages à travers les lignes ennemies.

 

 

 

 

légende 2 avec M.Remondet.JPG

 

Son engagement associatif a été à l'image de sa vie. Intense. Administrateur et vice-président de la F.N.A.M., président de la Fédération Audoise André Maginot de 1964 à 1993,  Marius Sabarthès fut également président des Anciens Combattants de Pezens de 1973 à 1996

 

Un moment fort émouvant

 

Tout au long de cette cérémonie, l'émotion était palpable dans la salle du foyer municipal.  Le point culminant fut sans doute la remise des médailles et décorations, volées il y a quelques années à son domicile. Grâce aux Anciens Combattants, Marius Sabarthès s'est vu restituer ses médailles de Chevalier de la Légion d'Honneur, d'Officier de l'Ordre du Mérite, de la Croix du Combattant 1939/1945. Il a reçu également  des médailles d'or  de la ville de Pezens,  de la F.N.A.M.,  des Anciens Combattants de la Poste et de la Mutuelle Gérérale.

La F.N.A.M.  lui a également offert un fauteuil électrique afin de faciliter ses déplacements. Le centenaire s'est d'ailleurs très rapidement familiarisé avec le joystick, sous les yeux admiratifs de ses amis.

Marius Sabarthès a alors pris la parole, de belle manière,  pour « remercier la municipalité et tous les gens présents autour de lui ». Il a assuré « quand je serais là-haut, je formulerai des vœux de bonheur pour vous tous ». 

Après avoir discrètement séché quelques larmes d'émotions, chacun a pu partager le verre de l'amitié autour d'un apéritif dînatoire préparé avec soin par les artisans locaux.

                                                                                                                                         

légende 1 .JPG