07/05/2014

La messe de Pâques

Sainte Madeleine, Pâques, abbé Fournier, chapelle

Lundi 21 avril, comme de tradition pour le lundi de Pâques, une messe a été célébrée en la chapelle romane de Pezens pour honorer Sainte-Madeleine, patronne du village.

 

Le bâtiment avait été pour l’occasion paré de fleurs champêtres par les «Amis du patrimoine Pezénois ». Des bouquets multicolores, offerts par des pezénois, ont eux aussi égayé la simple chapelle.

 

L’office a été célébré dans la chapelle comble par l’Abbé Fournier qui a rappelé l’histoire de Marie de Magdala, Madeleine. C’est elle qui, la première, recevra la révélation du Christ ressuscité.

 

A la fin de la messe, le pain apporté par les fidèles a été béni par le prêtre. Les participants, plus de soixante personnes venues de Pezens ou de villages voisins, ont pu alors recevoir et partager ce pain de l’amitié.

 

La prochaine messe à la chapelle aura lieu le lundi 21 juillet à 10h30, pour célébrer la fête de Sainte-Madeleine. Par ailleurs, une journée portes-ouvertes de ce monument historique aura lieu le dimanche 21 septembre, à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

 

30/04/2014

Ça a roulé pour les voitures anciennes

voitures ; anciennes, Rétromobile, Lauragais

Lundi de Pâques, l’association « les Amis du Patrimoine Pezénois » a invité le Cercle Rétromobile du Lauragais à passer une journée dans notre village.

De la Dauphine à la Traction avant Citroën, en passant par des 4 CV, Cadillac et autres Mercédès, plus de cinquante belles voitures anciennes ont été exposées sur le parking de la mairie, attirant le regard d’un public de connaisseurs et de simples curieux.

Auparavant, ces belles mécaniques avaient effectué une promenade qui les a amenées à travers le Val de Dagne pour faire étape à Lagrasse, village classé parmi les plus beaux de France. Une visite de ce site a permis aux participants d’admirer notamment la halle du 14ème siècle et le pont vieux à dos d’âne qui relie le bourg à l’abbaye.

Les Amis du Patrimoine Pezénois remercient chaleureusement M. Farneda, le président, et tous les membres du Cercle Rétromobile du Lauragais pour leur participation, ainsi que les municipalités de Pezens et de Lagrasse pour leur aide matérielle. Pour finir, un grand bravo à tous ces propriétaires de voitures anciennes qui, grâce à leur passion, valorisent et préservent le patrimoine automobile.

 

voitures ; anciennes, Rétromobile, Lauragais

02/02/2014

Une assemblée générale autour des pierres sèches

M. Rivière, conférence, pierre sèche, bureau, Nicole Senille

Samedi 18 janvier une soixantaine de membres des « Amis du Patrimoine Pezénois » a assisté à l’assemblée générale de l’association. L’après-midi a débuté par une conférence-diaporama intitulée « Pierre sèche, une architecture entre mythes et réalités » animée par M. Rivière, archéologue médiéviste. Cette présentation, commentée avec passion et illustrée de nombreuses photos, a permis aux participants d’en savoir plus sur les capitelles, bories et orrys. Ces édifices étaient bâtis sans mortier pour servir d’abris aux cultivateurs, à leurs outils, animaux ou récolte. Monsieur Rivière en a décrit les diverses techniques de réalisation, appellations et fonctions. Au final, ce beau voyage à travers nos régions et une partie de l’Europe a mis en valeur ce patrimoine, témoin d’un passé agricole et pastoral.

La réunion s’est poursuivie par la présentation des traditionnels vœux et les remerciements de la présidente aux adhérents actuels et nouveaux, au bureau, au maire et à Mme Gallardo, déléguée aux associations. Après énumération des activités réalisées en 2013, la trésorière a pris la parole pour dresser un bilan comptable positif. Puis a eu lieu le renouvellement du bureau, en place depuis 3 ans. Ce dernier a été réélu à l’unanimité :

  • Présidente : Nicole Senille
  • Trésorière : Mylène Bellet
  • Secrétaire : Catherine Poux
  • Documentaliste : Brigitte Botsen

Président d’Honneur : Pierre Pouchelon

La présidente a alors présenté les principaux projets pour 2014 : sorties à Aragon et Albi, journée portes ouvertes à la chapelle et à l’église avec concert et exposition d’œuvres d’artistes, lettres du patrimoine, partenariat avec l’association AVEC lors des commémorations du centenaire de la grande guerre, exposition de voitures anciennes…

L’après-midi s’est achevée en toute convivialité par le partage du verre de l’amitié et des galettes des rois.

15/01/2014

Une conférence pour l’assemblée générale du patrimoine

L’assemblée générale de l’association « Les Amis du Patrimoine Pezénois » aura lieu le samedi 18 janvier à 15 heures, au foyer municipal.

A cette occasion, l’association aura le plaisir d’accueillir M. Rivière, archéologue médiéviste, qui donnera une conférence sur le thème : « pierre sèche, une architecture entre mythes et réalités ».

L’après-midi se terminera par le partage de la galette des rois et du verre de l’amitié.

Toutes les personnes intéressées par la conférence et tous les nouveaux adhérents sont les bienvenus.

02/01/2014

Le cahier des patrimoines du Cabardès au canal du Midi

 

canal, cabardès, AVEC, bibliothèque, patrimoine

   Le samedi 14 décembre, la bibliothèque, les « Amis du Patrimoine Pezénois » et l'association AVEC  présentaient conjointement au public le Cahier numéro 1 des « Patrimoines du Cabardès au Canal du Midi ».

 

Cette revue annuelle, consacrée au territoire délimité par le canton d'Alzonne, présente une douzaine de contributions dont la vision d'une histoire locale, la mémoire des traditions, les images du bien commun sont les principaux aspects.

 

Après une introduction et une présentation effectuées par Mesdames Clottes et Senille, M. Icher développait la démarche collective d'AVEC qui  a abouti à la parution de cette revue en novembre dernier,  et expliquait les contenus développés qui portent sur l'ensemble des communes de notre canton.

 

Ainsi, des articles spécifiques retracent les origines de l'Abbaye de Villelongue, le Moyen Age à Raissac, les généraux d'Empire issus de Montolieu, les origines de la poste d'Alzonne, l'histoire du pain à Ventenac, l'inventaire de l'église d'Aragon, ou encore le camp de l'exil républicain espagnol à Montolieu. D'autres chapitres plus globaux portent sur les guerres de religion, les paysages, les monnaies de nécessité ou encore les dictons occitans sur nos communes...

 

Ensuite, c'était M. Pouchelon qui évoquait, à travers la contribution qu'il a faite avec M. Cambon à la revue, la vigne, le vin et la cave coopérative de Pezens. Les évènements relatifs à Pezens pendant les guerres de religion ou encore les qualités culinaires des Pezenois à travers les dictons occitans étaient aussi évoqués.

 

Après des échanges avec l’assistance, le pot de l'amitié clôturait cette sympathique réunion, et de nombreux participants repartaient avec leur exemplaire du cahier, dans l'attente déjà de la future parution 2014.

 

Pour les personnes désirant se procurer le cahier, une petite quantité est encore disponible  à la bibliothèque et à la mairie de Pezens.

 

06/12/2013

Présentation d’un cahier des patrimoines

Samedi 14 Décembre, à partir de 14h,  la bibliothèque de Pezens vous invite dans la salle des associations, à une rencontre-présentation en présence des auteurs du « Cahier des Patrimoines du Cabardès au Canal du Midi ».

 

  Ce document de  48 pages, richement illustrées et documentées, aux éditions du Cabardès relate les évènements historiques, biographies, paysages naturels ou bâtis, souvenirs, images et documents du passé dans nos communes.

 

Il propose ainsi des articles sur l'abbaye de Villelongue, les origines de la poste d'Alzonne, des généraux d'empire natifs de la commune de Montolieu , le camp d'internement des Républicains Espagnols. Mais aussi l'histoire du pain à Ventenac, les monnaies de nécessité dans le canton, la fontaine du bois de Raissac, le moyen age à Raissac, ou encore l'église d'Aragon…

 

 Pezens y est abordé dans un chapitre spécifique sur la vigne et le vin, ainsi que dans plusieurs articles généraux comme  les guerres de religion ou les proverbes occitans.

02/12/2013

Il y a vingt ans, Michel Bernardini nous quittait

 

Michel Bernardini, instituteur, école

 

Le temps est impuissant à effacer le souvenir impérissable que Michel Bernardini a laissé chez tous ceux qui l’ont connu et aimé tout au long d’un parcours divers dominé par des secteurs qu’il a marqué de sa personnalité et de sa culture. Chacun se souvient de son humour souvent caustique mais toujours sous-tendu par un niveau culturel qui pouvait effrayer certains !

 

Tout d’abord son métier. Elève de l’Ecole Normale d’Instituteurs de Carcassonne pendant les années 50, il avait parfaitement fait siens les principes dispensés par ses maîtres, imprégnés de l’importance de la mission des « hussards noirs » de la République, chers à Charles Péguy. Il s’agissait d’instruire et d’éduquer les enfants du peuple afin qu’ils deviennent libres et autonomes dans leurs choix, de leur donner la curiosité et le goût d’apprendre, notamment par l’exemple.

Michel Bernardini mérite d’être considéré comme l’un de ces hussards.

A Pezens, ses anciens élèves, conscients de tout le bénéfice qu’ils avaient tiré de l’éducation qu’il dispensait, ont eu la très belle idée de donner son nom à l’école publique du village où il avait enseigné pendant plus de trente ans.

Voici une année, une plaque concrétisant cette initiative a été inaugurée sur le bâtiment et la foule émue des personnes présentes témoigne largement de la reconnaissance due à ce grand serviteur de l’école publique. Pendant ces trente années, Michel Bernardini a donné beaucoup, peut-être trop ( !), pour le prestige et la grandeur de son école.

 

Autre domaine où on le retrouve : la musique. Passionné de musique, Michel Bernardini était devenu un pianiste d’un très bon niveau, avant de se tourner vers l’apprentissage de l’accordéon, plus populaire, et sa réussite l’avait conduit à animer un groupe original dans la région.

Outre la pratique instrumentale sa connaissance des compositeurs et de leurs œuvres faisait de lui un érudit en la matière.

Il était incollable sur la vie et l’œuvre des compositeurs célèbres et moins célèbres et il était capable de donner de mémoire un grand nombre de dates sur la vie et l’œuvre de chacun d’eux.

 

Troisième domaine : le vélo. Une pratique rationnelle et assidue avait fait de lui un cycliste réputé dans le département et au-delà. Il avait participé à de nombreuses épreuves appréciées des cyclistes : plusieurs flèches, Paris-Brest-Paris, divers BCMF, etc. avant de se consacrer au Club des Cent Cols dont il avait été l’un des « pionniers » dans notre département.

Il a laissé son empreinte dans ce club qui regroupe des cyclistes du monde entier et chaque année, fin août, se déroule à sa mémoire une sortie en montagne intitulée « Souvenir Michel Bernardini ».

 

On le voit, il est exclu d’oublier si peu que ce soit une personnalité de cette dimension, ici trop rapidement évoquée, partie bien trop tôt, mais qui reste vivante chez tous ceux qui ont pu l’apprécier.

Je souhaite que ses proches trouvent ici l’expression de mon meilleur souvenir.

 

René Marty