19/01/2014

Journée portes ouvertes samedi 25 janvier au lycée

Le Lycée d’Enseignement Agricole Emilie de Rodat (LEAP) de Pezens ouvre ses portes le samedi 25  janvier de 14h à 19h pour les jeunes ou adultes intéressés par la préparation au concours Infirmier, Aide-Soignant, Auxiliaire de Puériculture, Assistante Sociale.

Les inscriptions ont commencé pour l’entrée en formation initiale soit :

Après la 5ième : 4ième E.A.

Après la 4ième : 3ième E.A.

Après la 3ième : 2nde PRO SAPAT

Après la 2nde : 1ère PRO SAPAT

La filière PRO SAPAT permet une orientation des jeunes vers les carrières sanitaires, sociales ou du secteur tertiaire. Le projet éducatif est centré sur les jeunes, tous les moyens sont mis en place dans la structure pour un accompagnement dans le travail scolaire en groupe voire individualisé durant le temps scolaire et les vacances scolaires.

Si vous êtes intéressés par le LEAP Emilie de Rodat, vous pouvez déjà prendre rendez-vous pour rencontrer la directrice au 04 68 24 90 35. 

16/01/2014

Le lycée professionnel sur le chemin de Noël

  Comme chaque année, en décembre, tous les élèves et l’ensemble des membres de l’équipe du lycée « Emilie de Rodat » de Pezens se sont investis pendant un mois en dehors des cours. Ils se sont retrouvés par groupes interclasses avec des éducateurs, des professeurs pour préparer et vivre la fête de Noël au lycée et à l’extérieur.

            Cette année,  ils ont choisi d’emprunter « le chemin vers Noël ».  Des groupes composés avec des élèves de la 4ème à la classe préparatoire aux concours IFSI, ont fait plusieurs haltes sur cette route d’Avent. Ils sont partis sur les chemins  près des personnes âgées, certaines  malades, d’autres dépendantes, placées en maison de retraite  à Trèbes, à Montréal, aux Rives d’Ode, à Carmableu, aux Berges du Canal à Carcassonne, et près enfants à l’Institut Médico Educatif à Cennes Monestiés….Avec leurs dons, leurs talents spécifiques ils ont essayé d’animer l’après-midi du jeudi du 19 décembre  près des personnes âgées et des enfants handicapés, » cheminant ainsi vers Noel »… Au cours de  ce voyage ils ont vécu ensemble de riches expériences: partagé les sourires, la convivialité, la solidarité, la joie, la bonne humeur avec les résidents et les différents membres du personnel. Que de souvenirs intériorisés dans leur cœur et à partager avec leurs camarades le soir au lycée pendant leur fête de Noël !

            En effet, après avoir donné le meilleur d’eux-mêmes, ces élèves se sont tous retrouvés au gymnase du lycée, pour continuer la fête avec les autres élèves, l’équipe enseignante, éducative et le personnel dans la convivialité d’un repas et d’une veillée festive. Ils ont partagé, pendant le repas animé, leur vécu de l’après-midi et en fin de veillée un groupe leur a fait vivre sous forme d’un spectacle de grande qualité,  le sens du partage et du don de soi, plus particulièrement fort et important en cette fête de Noël.

            Dans l’esprit de Noël, certains élèves ont pensé aux plus démunis, ils ont confectionné des paniers surprises qu’ils ont distribués eux-mêmes avec les bénévoles de la Croix Rouge et du Secours Catholique.

            La directrice, l’ensemble des élèves et du personnel, remercient les responsables et le  personnel des structures qui les ont accueillis, ils leur ont permis de s’ouvrir et de vivre des temps  riches en partage, en amitié, en joie et en solidarité.

02/12/2013

Il y a vingt ans, Michel Bernardini nous quittait

 

Michel Bernardini, instituteur, école

 

Le temps est impuissant à effacer le souvenir impérissable que Michel Bernardini a laissé chez tous ceux qui l’ont connu et aimé tout au long d’un parcours divers dominé par des secteurs qu’il a marqué de sa personnalité et de sa culture. Chacun se souvient de son humour souvent caustique mais toujours sous-tendu par un niveau culturel qui pouvait effrayer certains !

 

Tout d’abord son métier. Elève de l’Ecole Normale d’Instituteurs de Carcassonne pendant les années 50, il avait parfaitement fait siens les principes dispensés par ses maîtres, imprégnés de l’importance de la mission des « hussards noirs » de la République, chers à Charles Péguy. Il s’agissait d’instruire et d’éduquer les enfants du peuple afin qu’ils deviennent libres et autonomes dans leurs choix, de leur donner la curiosité et le goût d’apprendre, notamment par l’exemple.

Michel Bernardini mérite d’être considéré comme l’un de ces hussards.

A Pezens, ses anciens élèves, conscients de tout le bénéfice qu’ils avaient tiré de l’éducation qu’il dispensait, ont eu la très belle idée de donner son nom à l’école publique du village où il avait enseigné pendant plus de trente ans.

Voici une année, une plaque concrétisant cette initiative a été inaugurée sur le bâtiment et la foule émue des personnes présentes témoigne largement de la reconnaissance due à ce grand serviteur de l’école publique. Pendant ces trente années, Michel Bernardini a donné beaucoup, peut-être trop ( !), pour le prestige et la grandeur de son école.

 

Autre domaine où on le retrouve : la musique. Passionné de musique, Michel Bernardini était devenu un pianiste d’un très bon niveau, avant de se tourner vers l’apprentissage de l’accordéon, plus populaire, et sa réussite l’avait conduit à animer un groupe original dans la région.

Outre la pratique instrumentale sa connaissance des compositeurs et de leurs œuvres faisait de lui un érudit en la matière.

Il était incollable sur la vie et l’œuvre des compositeurs célèbres et moins célèbres et il était capable de donner de mémoire un grand nombre de dates sur la vie et l’œuvre de chacun d’eux.

 

Troisième domaine : le vélo. Une pratique rationnelle et assidue avait fait de lui un cycliste réputé dans le département et au-delà. Il avait participé à de nombreuses épreuves appréciées des cyclistes : plusieurs flèches, Paris-Brest-Paris, divers BCMF, etc. avant de se consacrer au Club des Cent Cols dont il avait été l’un des « pionniers » dans notre département.

Il a laissé son empreinte dans ce club qui regroupe des cyclistes du monde entier et chaque année, fin août, se déroule à sa mémoire une sortie en montagne intitulée « Souvenir Michel Bernardini ».

 

On le voit, il est exclu d’oublier si peu que ce soit une personnalité de cette dimension, ici trop rapidement évoquée, partie bien trop tôt, mais qui reste vivante chez tous ceux qui ont pu l’apprécier.

Je souhaite que ses proches trouvent ici l’expression de mon meilleur souvenir.

 

René Marty

22/11/2013

Autour du monde des papilles

 

Daniel Minet, chef, Ambrosia, école, élèves, chocolats

Jeudi 14 novembre, les élèves de CP-CE1 ont eu la visite de Daniel Minet, le plus jeune chef étoilé de France. Le chef de l'Ambrosia, le restaurant gastronomique de Pezens, est venu présenter des ingrédients qu'il utilise dans son établissement.

Grâce à lui, les enfants ont découvert des produits très rares qui viennent du monde entier. Ils ont ainsi pu déguster des chocolats exceptionnels d'Amérique du sud et d'Afrique. Les élèves ont aussi goûté du sirop d'Erable du Canada, une grande huile d'olive de Marrakech. 

Pour Charlotte, « c’était génial. On a senti des grains de poivre de Chine et du Népal, des prunes sauvages d'Inde, les fèves de Tonka de Guyane ». Quant à Diego, il aimerait beaucoup aller manger dans ce restaurant car « les plats doivent être très bons ... surtout les desserts parce que le chocolat était déjà très bon... ».

16/11/2013

Les élèves mettent la main à la pâte

 

boulangerie, pâtisserie, sens, pâte, pain

Jeudi 7 novembre, de 14h à 16h, Philippe Fabre, boulanger à Alzonne, et de sa fille Gwénaëlle, en bac pro boulangerie pâtisserie sur Montpellier, sont venus rendre visite à la classe des CP – CE1.

 

Au programme : boulangerie ... et pâtisserie : chaque élève a fait un pain et un pain au lait. Après avoir deviné les ingrédients, les avoir sentis, ils les ont mélangés, chacun a pu pétrir et façonner ses petits pains. Le boulanger les a emportés pour les faire cuire à la boulangerie et le lendemain : dégustation à l’école !

 

Après deux heures de travail sans temps mort, les élèves étaient tous d’accord avec Diego pour dire « nous avons appris plein de choses différentes, importantes et nouvelles ».  Louna a remarqué « qu’il faut être costaud pour pétrir le pain ;  la preuve Gwénaëlle : elle fait du judo ! »  " Mathis et Matéo ont noté « qu’il fallait aussi être patient pour que le pain soit si bon ».

 

La maîtresse, elle aussi, est enthousiaste par cette expérience en voyant ses élèves actifs, motivés et ravis. L’un des objectifs était de faire travailler leurs cinq sens : mission accomplie. Elle remercie chaleureusement Philippe et Gwénaëlle qui ont su transmettre les connaissances en s’adaptant aux élèves.

 

Harillo, un artiste à l’école

 

Harillo, peintre, école, élèves, rencontre, exposition

En début d'après midi du mardi 12 novembre, un artiste peintre est venu dans la  classe des CP-CE1 de Carole Géromin. Harillo, c'est son nom d'artiste, a présenté son travail, sa passion qu’il expose dans sa galerie d’art à Montolieu.

 Dans ses oeuvres, très colorées, chacun peut rechercher des objets, des personnages, des animaux. Il faut avoir de l'imagination pour retrouver des détails dans sa peinture et les enfants n'en manquent pas : «  il est très fort parce qu'il peut dessiner beaucoup de formes, et de personnages dans ses œuvres » ; « on peut rester très longtemps devant son tableau "l'expression" pour retrouver des détails » ; « en plus on a vu un vrai tableau en grand ».

 Cette rencontre  complète un travail effectué par chaque élève de la classe en arts visuels. Chacun a pu présenter son travail à l'artiste qui a proposé de retrouver des détails  et de donner un titre à chaque production. Le travail des élèves sera exposé dans le hall d'entrée de l'école élémentaire. Un grand merci à l'artiste qui a su échanger sur son travail et faire partager son enthousiasme à l'ensemble de la classe.

08/11/2013

Belle rencontre au lycée Émilie de Rodat

 

 

lycée, Emilie de Rodat, rencontre, professionnels, projets

Dernièrement,  lundi 14 octobre, a eu lieu une rencontre entre une quinzaine de professionnels et les élèves de deux classes de Terminale Bac Pro S.A.P.A.T. (Services Aux Personnes et Au Territoire) du L.E.A.P. (Lycée Enseignement Agricole Professionnel) "Émilie de Rodat" de Pezens.

 

L'objectif de ce rendez-vous est de permettre  aux professionnels de faire découvrir leur entreprise, leur association. Ils définissent ainsi  avec les élèves des actions professionnelles à mener en partenariat. Ces organisations, toutes issues du territoire, sont parties d'un besoin auquel les élèves devront répondre réunis par groupe de cinq. Comme par exemple l'amélioration de la signalétique de la Cave de la Malepère, la création d'un site internet pour différentes associations, etc...

 

De nombreuses structures étaient présentes à cette rencontre en particulier : la Croix Rouge de Carcassonne, la mairie de Cavanac , la bibliothèque d'Arzens, la galerie Zanda de Carcassonne, la cave de la Malepère d'Arzens, la société le comptoir des vins et terroirs de Carcassonne, l'association Pasión flamenca d'Arzens, l'association les poissons de Babel de Montlaur, l'association les Estivales de la Malepère d'Arzens, et l'association des anciens élèves du L.E.A.P. Émilie de Rodat de Pezens.

 

Ces projets sont pris en compte dans la notation certificative du baccalauréat et ils sont encadrés par plusieurs professeurs dont Mmes Deschamps et Célimon, professeurs d’Éducation Socio Culturelle et Mme Campos, professeur de Sciences Économiques Sociales et de Gestion.

 

Tout au long de l'année, professionnels, élèves et professeurs travailleront de concert pour faire avancer les projets, jusqu'à leur réalisation et leur évaluation en avril 2014

lycée, Emilie de Rodat, rencontre, professionnels, projets

 

Avec ces actions, la théorie devient réalité aussi  les élèves goûtent au monde professionnel et expérimentent la joie d’une certaine participation directe.