13/07/2014

20 ans de joie et de peine avec la COUPE FAVRE

 

En 1974, l'USA PEZENS fut sacré champion de l'Aude 3ème division le 26 mai. La saison n'était pas encore terminée, une semaine plus tard, les champions de l'Aude devaient disputer leur première finale de coupe Favre à Rieux Minervois. On reparlera souvent de cette finale 1974, où tous les joueurs,Cambon,Puyol,Gadal,Thomassin,Matignon,Bousquet,  Paolpi,Barde,Garcia et  Bessière, groupés autour de leur capitaine Manuel Puyol,ont harcelé durant 90 mns la cage du Club Olympique Carcassonnais , mais ce diman-che 2 juin, les dieux du stade n'étaient pas avec eux. Il faudra attendre 17 longues années pour que le club entraîné par Alain Vendramini, retrouve le chemin de la finale et soit opposé à l'équipe de Trèbes sur le stade de l'Aiguille à Limoux. L'équipe d'alors était composée en autre d'Aribaud,Lamarain,Puyol,Michelet,Courty,Arseguel, Pastou, Novello, et j'en passe. Tous avaient dans l'idée de réaliser une superbe partie. Cette promesse fut tenue au-delà de toutes les espérances, tant les jeunes de l'USAP furent maîtres de leur destin tout au long des 90 mns. C'est tactiquement que la partie se joua et c'est par son intelligence que Pezens gagnera sa finale 3 à 1 contre Trébes. Cette équipe donna sa Première coupe de l'Aude à Pezens.Un souvenir mémorable pour tous les Pezénois. 8 juin 1996, une fois de plus l'USAP retrouve la phase finale de la coupe Favre. Cette fois-ci elle sera opposée à l'équipe de Cazilhac, sur le stade de Mazet. A la fin du temps réglementaire, les deux équipes  n'ayant pu se départager (1 à 1), la séquence des tirs au but allait permettre à Cazilhac de l'emporter. Samedi 24 mai,soit 40 ans après la première finale de la Coupe Favre, l'USAP rencontrera l'US MINERVOIS à Conques. Les finalistes de la première finale seront à n'en pas douter dans les tribunes, quant à Fabien Lamarain (entraîneur) et Alain Aribaud gagnants de la première coupe de l'Aude, auront l'immense joie de voir leur fils évoluer sur le terrain pour la finale. Au fil des années, les joueurs, toutes générations confondues peuvent être fiers de ce qu'ils ont accompli. Au-delà des victoires et des défaites, ils ont fait naître une amitié au sein du club, ils ont groupé autour d'eux les supporters qui, tous les dimanches, vibrent aux exploits qu'ils accomplissent sur les stades. Samedi soir, Julien, Emilien, Joël, Anthony, Xavier et tous les autres, n’oubliez  surtout pas : «  toujours unis sous les mêmes couleurs ».finale 1974.JPG 

Les commentaires sont fermés.