05/08/2011

Trois jours de rêve polynésien

groupe final.jpg

Du 29 au 31 juillet, le cœur du village a vibré aux sons de danses, des chants polynésiens et des spécialités des îles. Le festival a permis à de nombreux audois et aux touristes de (re)découvrir la culture des îles de Tahiti, Wallis et Futuna… Trois groupes ont participé à l’animation de cette manifestation : l’association  pacifique Wallis et Futuna, l’association Tahiti de Castres et l’association Laeti Polynésie. Certain(e)s d’entre eux(elles) n’ont pas hésité à faire le voyage depuis Paris pour participer à ce festival.

Les danseurs et les danseuses se sont produits sur le parvis du foyer, transformé pour l’occasion en scène en pleine air. A chaque représentation, le public a été pris sous le charme de ces femmes, ces jeunes filles et ces enfants (la plus jeune âgée de 3 ans !) et de ces guerriers qui expriment si bien leur philosophie de vie.  A la fin de ces spectacles, les plus chanceux ont pu admirer les hommes lors du fameux haka qui a marqué les esprits.

Les guitares et autres instruments à cordes ont accompagné les chants polynésiens pendant ces trois jours de fête. Une quinzaine de stands de bijoux, monois, vêtements, tatouages et lingerie ont animé ce festival.

La mairie, instigatrice et co-organisatrice de cette manifestation avec l'association Tahiti de Castres et son président Gaby (un pezénois), compte bien pérenniser cette manifestation. Jean Pierre Botsen, le maire, souligne « pour ce coup d'essai, qui fut un coup de maître, aucune subvention n'a été attribuée aux participants. Ce qui prouve que l'argent ne fait pas tout. C'est une histoire d'amitié en cette année dédiée nationalement à l'Outre Mer.  Pour cela, nous les en remercions ».

haka impressionnant [1280x768].jpg

   

Les commentaires sont fermés.